Exilio(s) : découvrez la première étape du projet annuel en Bachibac (1ère et Terminales) sur le thème de l’exil

Mercredi 7 octobre, sortie au cinéma l’Arlequin à Paris pour la projection du film Josep du réalisateur Aurel.

Synopsis et réactions des élèves de 1ère Bachibac.

Version espagnole :

En los primeros quince días del mes de febrero del año 1939, una oleada de unos 500 000 republicanos españoles que huían el nuevo régimen franquista llegó al sur de Francia. Frente a este gran éxodo, el gobierno francés no vio otra solución que encerrar a estos refugiados españoles en campos de concentración en los cuales construyeron barracas para alojarse. Tuvieron que enfrentarse con el frío, el hambre, la falta de higiene y la violencia.En un campo de concentración cerca de Argelès-sur-Mer un policía francés y un combatiente republicano llamado Josep Bartolí entablaron amistad. Josep Bartolí dibujó la vida en los campos de concentración. La película mezcla los dibujos de J. Bartolí y los del dibujante francés Aurel.

La película tiene un interés histórico muy marcado ya que nos da a conocer un acontecimiento histórico poco conocido en Francia. Denuncia las condiciones infrahumanas en las que tuvieron que vivir aquellos republicanos españoles.
Permite además reflexionar sobre cómo se siguen acogiendo hoy día a los exiliados en el país de los derechos humanos.

Me pareció muy emocionante la amistad y la solidaridad entre el policía francés y J. Bartolí.

Es una película conmovedora que denuncia las atrocidades que sufrieron los españoles.

Además lo que me gustó fue su realismo. Me gustó también el testimonio histórico que aportan tanto los dibujos de J. Bartolícomo la película de Aurel.

Version française rédigée par Jenifher, Karina et Verónica

Josep est un film d’animation franco-espagnol réalisé par Aurel et sorti en 2020.

Le film raconte l’histoire du dessinateur espagnol Josep Bartolí à la fin de la guerre civile espagnole (février 1939) et au moment de l’arrivée au pouvoir du général Franco. L’histoire commence avec des images d’espagnols qui traversent la frontière espagnole pour arriver en France. Cependant, les officiers français les arrêtent et les enferment dans des camps de concentrations créés spécialement pour les immigrants espagnols. Ce sont environ 500 000 espagnols républicains qui ont fui l’Espagne de Franco en février 1939, après avoir perdu la guerre civile (1936-1939).

Dans le film, nous pouvons voir que les réfugiés espagnols étaient maltraités et mal nourris. Josep Bartoli, l’un d’entre eux, dessine les horreurs que subissent les réfugiés. Après deux essais, Bartoli arrive à fuir du camp de concentration. Il part au Mexique, où il devient l’ami de Frida Khalo.

L’intérêt de ce film est de montrer la difficulté de la vie des immigrants espagnols en France à partir de février 1939.

Le type du dessin de ce film d’animation est très particulier car ce sont des dessins de J. Bartolí. Ils ressemblent à des caricatures et représentent des scènes de vie au camp. Ce film s’appuie sur des couleurs très sombres (gris, noir, marron) qui nous permettent de ressentir la tristesse, l’angoisse, la peur et la colère dans lesquels des personnages. A la fin du film des couleurs plus vives apparaissent (rouge, vert, bleu). Elles sont liées à liberté et la joie qu’a ressenti Josep Bartolí en s’échappant pour le Mexique.

Nous avons été choquées par une scène dans laquelle des gendarmes abusent d’une des femmes espagnoles du camp.
Nous avons toutefois apprécié la fin du film. Josep vit une vie enfin plus calme et plus heureuse au Mexique après des années de guerre et d’enfermement.